les formations certifiantes

Les formations certifiantes ont une visée professionnelle, elles s’adressent uniquement à un public d’adultes déjà entrés dans la vie active.  Elles donnent lieu à la délivrance d’une certification qui permet de justifier de la validation de la formation.

Les certifications font l’objet d’un classement de I à V, du plus haut niveau au plus bas. Ce classement est fonction du niveau de qualification visé et du niveau de responsabilité professionnelle auquel il donne accès.
Les certifications professionnelles sont des « repères majeurs participant à une amélioration du signalement des compétences et constituent des indicateurs de qualification et de capacités à occuper un emploi. Elles concourent ainsi à la sécurisation des parcours et de l’évolution professionnels ».
Pour les langues : TOIEC, Bulats, DCL, IELTS

TOEIC
Montrer aux recruteurs que vous ne parlez pas anglais comme une vache espagnole : tel est l’intérêt du TOEIC (Test of English for International Communication). Cette certification s’impose comme une évidence pour qui veut rejoindre une entreprise très engagée à l’international, et plus encore aux jeunes diplômés désireux d’occuper un poste de commercial. Près de 7 millions de personnes passent ce test chaque année dans le monde.
BULATS
Dans le même genre, le Bulats (Business Language Testing Service), test édité par l’université de Cambridge, évalue les compétences linguistiques des candidats en anglais, en allemand et en espagnol dans des situations professionnelles.
DCL
Edité par l’Education nationale, le DCL (Diplôme de compétence en langue) valide notre capacité à utiliser une langue étrangère ou régionale en contexte professionnel. Les tests sont proposés en 13 langues, dont l’anglais, le chinois, le russe… et même le breton !
IELTS
Alors que le trois certifications mentionnées ci-dessous évaluent avant tout la maîtrise d’une langue en situation professionnelle, l’IELTS (International English Language Testing System) évalue en priorité l’anglais académique. Elle est indispensable pour s’inscrire dans certaines universités internationales. Il s’agit du test de compétences en anglais le plus reconnu dans le monde.
Pour la finance : Certification CFA

La certification CFA (Chartered Financial Analyst) est quasiment indispensable pour démarrer une carrière dans la finance, en particulier dans les banques anglo-saxonnes. Reconnue et appréciée par la communauté financière, elle permet d’accélérer une carrière et décrocher des salaires plus élevés. Mais attention, cet examen, divisé en trois niveaux de difficulté, est très exigeant avec moins de 50% de taux de réussite. Prévoyez au moins 6 mois de révision pour chacun des niveaux !
Pour la bureautique et l’informatique : C2i, PCIE, TOSA

C2i
Maîtriser son identité numérique, connaître ses droits et devoirs sur le Web, travailler efficacement en réseau… Autant de compétences (28 au total) évaluées par le C2i (Certificat internet et informatique). Il est organisé en 2 niveaux et 7 spécialisations professionnelles (métiers du droit, de la santé, de l’ingénierie…). Les candidats doivent être inscrits dans un établissement de l’enseignement supérieur. Cependant, les non-étudiants peuvent se présenter dans certains établissements dans le cadre d’une formation continue.
PCIE
Première certification bureautique en France, le PCIE (Passeport de compétences informatique européen) évalue vos compétences de base quant à l’utilisation des outils bureautiques utilisés en entreprise. Tableurs, bases de données, navigateurs Internet… Au total, le PCIE comporte 7 modules.
TOSA
Si vous pensez tout savoir sur Excel, Word et Power Point, vous avez toutes les raisons de certifier vos compétences bureautiques avec le TOSA Office. Et si vous maîtrisez les codes PHP, Java, C# et HTML5, pourquoi ne pas aussi obtenir le TOSA Code ?
Les 5 certifications IT qui sont en tête de liste:

De nos jours, les experts « Cisco Certified Internetwork » (CCIE) voient la  virtualisation comme le top en termes d’investissement (cité par 67% de neuf cent soixante dix CCIE interrogés par Illuminas pour le compte de Cisco). Et ils sont 64% à déclarer que la sécurité et la gestion des risques continueront d’être les compétences en réseau les plus demandées.
Certifications Agile
La gestion de projet agile décrit une approche itérative de la planification et de l’orientation des processus de projet. Néanmoins, Agile est un état d’esprit. Aucune approche de gestion de projet Agile ne convient à toutes les situations.

le Cisco Certified Architect (CCA).

« La formation CCA s’appuie sur le programme CCDE, qui est déjà très demandé.  Les réseaux sont devenus très sophistiqués et être en mesure de concevoir et de construire un réseau capable de s’adapter à l’évolution des besoins et de résister à l’épreuve du temps est très important à la réussite d’une carrière dans ce domaine. »

Le programme de VMware Certified Professional (VCP), désormais disponible pour vSphere 4 (VCP4), apparaît comme une évidence. Grâce à la technologie de virtualisation en croissance au sein de la majorité des organisations, il est essentiel que les équipes se maintiennent à jour dans ces technologies.

Les professionnels de l’informatique qui deviennent un Microsoft Certified Technology Specialist (MCTS) démontrent  leur capacité dans la mise en oeuvre, la construction, le dépannage et le débogage des technologies spécifiques de Microsoft, comme le système d’exploitation Windows, la messagerie Microsoft Exchange Server, la base de données SQL Server et Microsoft Visual Studio.

Green IT de CompTIA

« Du point de vue de l’association CompTIA (Computer Technology Industry Association), les certifications d’entrée de gamme telles que le A+ et le Network+ ont le vent en poupe, et nous constatons une croissance à deux chiffres pour les certifications de type Security+ », déclare Terry Erdle,  vice-président senior en charge des certifications des compétences de CompTIA.

En s’appuyant sur les fondements de base, la CompTIA vient d’annoncer une nouvelle formation, Green IT (informatique verte). La certification Strata Green IT de CompTIA est recommandée pour …

Certifications ITIL  
Pour beaucoup, l’objectif cette année est de rationaliser les opérations IT, d’automatiser là où c’est possible,  tout en augmentant les services aux utilisateurs.  Les principes de la refonte du mode de fonctionnement sont décrits dans l’IT Infrastructure Library, ou ITIL dont la version 3 est en cours d’adoption.

Avec quatre niveaux de certification ITIL, les professionnels IT  prouvent qu’ils comprennent les principes autour de la gestion du cycle de vie des services  et peuvent les appliquer à des environnements du monde réel.  Les entreprises qui recherchent une telle expertise souhaiteront  probablement un candidat qui associe ITIL et des compétences en sécurité, ou à d’autres compétences techniques.  ITIL peut offrir des avantages tels que l’amélioration de la disponibilité, la résolution rapide des problèmes et la réduction des coûts en rationalisant les processus.

Vous pouvez les appeler des compétences ‘soft’ ou des compétences business, les professionnels IT  ont besoin de compétences en communication, ils ont besoin d’être en mesure de gérer un projet, et ils ont besoin de compétences ITIL pour montrer qu’ils comprennent le cycle de vie des services », relève Fred Weiller de Cisco. « Une personne a besoin de toutes ces compétences, et pas seulement de compétences techniques. »